Archives de la catégorie ‘Communiqué presse’

December 18 2012 , Written by Site de la marche de nice à nantes en soutien aux militants de NDDL

Nos marcheurs ont été reçus dans les studios de Radio Zinzine Aix afin de partager les motivations et les péripéties de leur marche.

Aux questions derrière le micro Jean-Jacques et Damien. Aux manettes Pierrot et Fabrice. illustration musicale préparée par Pierrot et Charlotte ainsi qu’une jolie chanson en direct par les marcheurs. Diffusée sur les ondes de Radio Zinzine Aix le 15 décembre 2012. 56 min.

» Emission à écouter sur esgourdes.net

Publicités

Compte-rendu initialement publié sur le site du C.N.R.

Départ de La Fare les Oliviers vers 9 H direction Eygalières: 30Kms environ.

Arrivée à Eygalières vers 17h. Notre rythme s’est affirmé et nous avons marché plus rapidement que d’habitude. Je crois que le vélo de notre camarade y est pour quelque chose. Il assure la liaison entre les groupes de marcheurs, il permet de porter les provisions et quelques affaires et surtout il permet, à tour de rôle, lorsque nous sommes très fatigués ou lorsque nous avons mal aux pieds, de rouler sur la petite reine. A cause des ampoules aux pieds, j’ai bénéficié moi aussi de cette petite détente.

Comme c’est le cas à chaque étape nos amis de La Fare Les Oliviers nous ont donné de quoi nous restaurer. Aujourd’hui nous avions au menu, du pain frais excellent, de la charcuterie, du fromage, des légumes frais (carottes et navets) et des fruits. Nous avons profité du beau temps et nous avons déjeuné sur l’herbe au bord de la route, merveilleux !

Parce qu’il fait beau, nous rencontrons beaucoup de personnes, elles sont averties de notre passage et viennent parler avec nous. La plupart d’entre elles ne sont pas informées sur le sujet. Nous avons de grandes discussions où nous expliquons l’inanité de ces grands projets et en particulier de NDDL. L’argent public englouti dans ce programme sera soustrait ailleurs, différents services publics et investissements de première nécessité seront donc amputés d’une part non négligeable de leur financement. Leur vision un peu bucolique de la situation se transforme aussitôt et leur soutien nous est acquis. Comme vous le constatez, les discussions sont très enrichissantes. Nous mesurons chaque jour davantage la force du vecteur communication de notre marche.

A notre arrivée à Eygalières nous avons été accueillis par le « Comité de soutien à NDDL », composé essentiellement par des adhérents d’ATTAC et de la Confédération Paysanne. Ils nous attendaient avec une banderole, du thé chaud, du café, de la tisane, enfin tout pour nous réconforter. La ville d’Eygalières comporte environ 3000 habitants et nous avons été accueillis en invités de marque. Les échanges avec la population ont été comme à l’accoutumée très enrichissants.

Le 1 7/12/2012
A notre arrivée à Eygalières nous avons été accueillis également par la maréchaussée. Six gendarmes et deux policiers municipaux nous ont questionnés. Après leur avoir expliqué notre démarche et en particulier le fait que l’investissement dans ces projets pharaoniques amputerait d’autant les dotations des services publics, ils ont changé de regard sur notre entreprise. Nous leur avons même communiqué des sites pour parfaire leur information, ils ont semblé intéressés.

Nous sommes tous accueillis dans une grande maison où nous allons nous restaurer et dormir, merci à nos hôtes.

Demain sera un grand jour, dans l’après-midi nous sommes attendus à Arles. Une grande réunion publique est prévue sur le même type que celle d’Aix. Cela promet des échanges très intéressants

A demain pour notre rendez-vous.

Alain Fuentes

15/12/2012 Départ de pourrières….

Le beau temps est au RDV! Youpi! Nous suivons le chemin de compostelle et, en bons tocards, on s est paumés! Alors qu on avait 31kms à faire et qu on était attendu de pieds fermes par des politichiens à 17h.

Nous avons eut le plaisir de monter sur la Sainte Victoire ( un signe?), et c était absolument magnifique.

Nous avons fait notre AG sur cette montagne avec pour sujet du jour: la possible tentative de récupération de la marche par des…? C est la qu’un mec est venu essayer de nous vendre des fringues. Dévariant!

Au consensus:

Une marche d’êtres humains

pas de drapeau sur la marche hormis celui de l avion barré.

Pas de tract signé.

Arrivée sur Aix:

Après la pénible traversée du marché de noël, arrivée sur la ZAP (zone d’autonomie poétique), évènement organisé par Sool, au rond point du carrousel.

Un marcheur était déjà sur place (un de nos blessé!), lorsque les élus ont commencé à parler de la marche avant notre arrivée. Nous sommes très honorés de ces discours que nous n’avons malheureusement pas pu apprécié, malgré la demande de notre ami sur place pour qu’ils nous attendent. Nous nous efforcions de toute la force de nos mollets pour être à l’heure et ne pas décevoir les organisateurs.

Finalement, il n’y pas eut de discours.

Après s’être fait flashé (marchions nous trop vite?), direction radio zinzine! YEAH!

Merci pour les bières et les mégas pizzas! Ce RDV là ne fut pas manqué!

Nous nous sommes tous entassés, vélo compris, dans la 4l de la fille à la fleur rouge pour aller au banquet organisé par les gens d’attac gardane et l’association des travailleurs du maghreb composé de belles femmes au talent culinaire incontestable!

Nous ne vous raconterons pas la suite sur la place de la mairie en musique. Sachez seulement qu’il est déjà demain.

16/12/2012 Départ d’Aix en Provence

un jour odinaire ,semblable aux autres; rien ne nous arretera.

Nous nous sommes remis en marche ,regonflés à bloc , determinés, réjouis!

Tifain,Florette,et Barbara se sont joins à nous pour la route du jour ainsi que Romain et Seb qui eux poursuiverons l’aventure avec nous.

Nous laissons pour quelques temps nos deux zamis Gilles et Franklin pour la révision des 10.000

On les sent avec nous et leur souhaitons vivement de se remettre en MARCHE!!

il faut remercier notre pisteur cheyenne Jean qui sera a notre dame à l arrivé des marches.

ainsi que Jean-marie qui (le pauvre) bosse un peu des BIG-UP a tous les zami(e)s croisé(e)s les jours derniers,qu’ils soient de ceux qui nous ont acceuilli, accompagné(e)s ou même apostrophé(e)s durant nos perenigrations

Arriver ce soir a La Fare Les Oliviers dans une antre de joyeux pirates ( traquenard au rhum arrangé),  depart demain pour  Eyguières       ..

DSC_669213/12/12 Départ de Salerne
Quatre nouveaux marcheurs plus un bébé et un chien nous rejoignent à Sillian ils sont auparavant passé à Salernes pour attendre d’éventuels compagnons de route nous partons vers 9h20 et traversons la forêt jusqu’à Cotignac, heureux de quitter le bitume pour prendre les chemins de traverse, il bruine légèrement nous passons à Monfort, nous arrêtons un peu plus loin dans un champ pour déjeuner la pluie nous rattrape un peu plus loin – elle a tendance à décoller les affiches du FN – et s’intensifie pour notre arrivée au Val nous rencontrons nos hôtes, attendons un journaliste de Var-Matin qui arrive heureusement assez rapidement, nous demande d’attendre un peu, fait une vingtaine de mètres en marche arrière, nous fais signe d’avancer en groupe, baisse sa vitre et nous mitraille avec son appareil photo, je pense à Guy Debord, Silver qui a du prononcer environ 10 mots dans toute la journée me glisse « c’est un journaliste qui ne veut pas se mouiller », il nous demande quelques motsDSC_6766 du porte-parole du groupe, on se met d’accord pour lui envoyer un mail dans la soirée nous sommes accueillis dans les locaux de la Confédération Paysanne à Brignoles, où après quelques verres de vin chaud et quelques parts de « pompe à huile »(!) nous discutons avec les militants présents de leurs luttes locales; gaz de schiste, LGV Paca, le projet d’agrandissement d’un aérodrome à La Molle, pour desservir … St Tropez, un projet Ecomachinindustriellotechnologiedepointe au Cannet des Maures …

plus tard après une bonne soupe et un excellent fromage maison, nous jetons nos idées, nos motivations, nos espoirs, en vrac puis recoupant ceux-ci avec le tract du Collectif notre hôte rédige une synthèse approuvée par tous pour la transmettre à Var Matin.

JM

403101_10151117109631423_964468037_n

Certains d’entre nous ont passé la nuit dans un gite à Lorgues puisque les gens qui nous accueillaient n’avaient pas assez de place, le syndicat Sud voulait, nous payer le gite mais notre hôte nous offre la nuit « pour la bonne cause ».

 

 

9h départ de Draguignan

DSC_6661

A la sortie de Draguignan direction Flayosc, le boulanger artisan nous donne 4 baguettes puis le Biocoop nous cède de la pate d’amande des fruits sec du chocolat nous expliquons à chaque fois notre action, on sent que les gens veulent participer à cette chaine de solidarité que nous sommes en train de vivre nous sommes rejoints un peu plus loin par 3 copains de Nice qui garent leur voiture et attaquent la marche 11h une patrouille de gendarmes nous demande ce que nous faisons, nous dit de faire attention sur la route, se pose en défenseur de notre sécurité; il est vrai que dans un pays où les contributions et les lois soutiennent à bout de bras une industrie automobile malade de surproduction, il peut etre extremement dangereux de marcher sur le bord des routes 12h pause café juste avant Flayosc, grace au bubu d’Alain une voiture de France 3 nous repère; coup de frein demi-tour, nos reporters sont là; -dépéchons nous, nous avons un autre sujet à tourner dans 15mn à 10km de là qui parle? dis nous tout en une phrase !

est-ce que vous pouvez faire semblant de marcher 5mn ? Il nous faut des images -faire semblant ? on arrive de Nice à pieds mec !

 

Arrivée dans Flayosc, un papy se saisit d’un cone de chantier, s’en servant comme d’unDSC_6673 mégaphone nous lance un tonitruant « bienvenus à Flayosc »

Nous parlons avec les villageois que nous croisons 13h picnic arrosée par un bouteille de pif offerte sur la route par un pro aéroport néanmoins admiratif de notre action !

Beaucoup de gens manifestent leur soutien par des klaxons et des gestes d’encouragement sur la route, les travailleurs d’un chantier de TP nous font une ovation 16h arrivée à Salernes nous sommes attendus au Biocoop, qui n’est pas seulement un magasin tendance mais une association écologiste qui organise des soirées débats, et lutte sur des problématiques environementales nous allons dans l’arrière salle amménagée en cuisine dans laquelle des militants préparent une énorme soupe de légumes, une soirée film est prévue indépendament de notre marche, sur les villes en transition nous sommes invités à présenter notre action, en première partie, avant le film; Marie fait un triomphe Les gens de la Biocoop nous offrent des fruits secs, légumes , pate d’amande , en telle quantité que nous nous demandons comment nous allons les transporter merci à eux pour ce geste Nous allons dormir chez un éleveur, à quelques kilometres de Salernes, et nous avons une bonne discussion, après un DSC_6608excellent repas, terminé par le fromage de chêvre du crû … à tomber Catherine nous aide à réfléchir sur la faiblesse de la présentation de notre action dans les différentes ITV que nous avons données probleme non résolu à ce jour dodo

 

JM

 

PS :  on part pour Aix, pas le temps de faire la suite